Twittérature : écrire en 140 caractères

atelier de twittératureRessentir, sentir, écouter, voir, écrire… c’est passionnant !

Quoi de plus passionnant que de ressentir, sentir, écouter, voir… écrire, lire, partager. Ce dimanche, j’ai vécu tout cela. Avec ma fille aînée, j’ai participé à un atelier de « twittérature » ayant pour thème « Rêver la ville ».

#reverumdp Découvrir la ville les yeux sur son smartphone. Drôle d’idée. Les odeurs surgissent. Aveugle. Les piétons me frôlent. Musique.

Petit descriptif de l’atelier de « twittérature »

Nous avons marché autour de la place de la Bastille à Paris et « tweeté » sur le thème de « Rêver la ville ». Chaque participant a ensuite lu ses textes. Ces derniers ont été enregistrés et montés sur un film de la place (tourné la veille de l’atelier).

Comme tout atelier d’écriture, celui-ci avait ses contraintes qui stimulent l’imagination :

  • le thème de l’écriture « Rêver la ville », qui a été assez peu suivi ; des impressions plus que des rêves ont surgi pour la plupart des participants ;
  • le nombre de caractères, qui oblige à la concision de l’écriture ; 140 caractères espaces comprises, le hashtag #reverumdp nous en enlevait déjà onze ;
  • le mouvement, qui rend les perceptions encore plus éphémères ; écrire en marchant est une gageure ; j’ai davantage senti et écouté que vu, tant j’étais concentrée sur mon téléphone ;
  • l’écriture sur téléphone mobile ; attention au doigt qui ripe et à la correction automatique mal venue ; je veillais à respecter l’orthographe ; on n’est pas Écrivain-Conseil® pour rien ; attention, le tweet envoyé, aucune modification n’est possible.

Retour en textes sur l’atelier de « twittérature »

Vous pouvez retrouver tous les textes de l’atelier par le hashtag #reverumdp (umdp pour un monde de possibles). Voici les miens. Je n’ai gardé que ceux qui contiennent le hashtag et pour lesquels l’écriture automatique ne m’a pas joué de tour.

#reverumdp Hashtag oublié. Tweets recommencés. Ville immobile. Temps recomposé. Faut-il retweeter un présent du passé. Le mouvement continue.

Faisons ensemble un tour de la place de la Bastille, un seul, et laissons-nous bercer par des textes porteurs ‒ ou non ‒ de sens.

#reverumdp Découvrir la ville les yeux sur son smartphone. Drôle d’idée. Les odeurs surgissent. Aveugle. Les piétons me frôlent. Musique.
#reverumdp LES GRANDES MARCHES sont vides. Sans accent. Mon esprit s’évade. Je rêve marchés provençaux. Je lève les yeux. Marché parisien.
#reverumdp Affiche orange. Faire le mur. Why not? Odeur de ville. Musique de jazz. Passants qui passent. Stop. Les voitures démarrent. Vert.
#reverumdp L’ange brille. Ma fille tweete. Rêve éveillé. Nous marchons ensemble. Le saxo couleur ange. Trombone. Violoncelle. Eléa et Lou.
#reverumdp La place s’éloigne. La musique se tait. Je suis en Angleterre. Le Japon me rejoint. Allemands ? Toutes les langues me parlent.
#reverumdp Ogre moustachu dans son kiosque. Ali Baba qui déambule. Shéhérazade de passage. Les pieds sur le bitume. Deux mondes se côtoient.
#reverumdp Avait-il vu Marie-Antoinette ? Connaissait-il Mitterrand ? Il n’a pas été insoumis. Il est tombé. Où est sa mémoire ? Quelle vie ?
#reverumdp Un passant me fixe. Je lui parais improbable. Je vois avec la chaleur dans mon dos, les bruits dessinent la place. Un parfum.
#reverumdp Platanes de la place. Route à double sens. Vers l’infini. Soleil éblouissant. Ombre qui rafraîchit. Voiture ! À droite ! Stop.
#reverumdp Consigne non respectée. La bonne élève s’est fourvoyée. La ville l’a happée. Les tweets filent. Rêve oublié. La réalité impose.
#reverumdp Oublier les débris. Balayer la chaussée. Une femme court. Un vieux couple passe. Main dans la main. Promesse d’éternité ?
#reverumdp Maillot jaune qui passe. Retour au passé. Rêve de victoires. Sacrifices consentis. Bus de la vie. Pied-à-terre. Vie qui ralentit.
#reverumdp Hashtag oublié. Tweets recommencés. Ville immobile. Temps recomposé. Faut-il retweeter un présent du passé ? Le mouvement continue.

Retour en images et son sur l’atelier de « twittérature »

Mélange de textes, de voix, de bruits, de lumière, d’images… Résultat à découvrir sur https://www.youtube.com/watch?v=T74Pvw4EBBw&feature=youtu.be

Merci aux organisateurs et aux participants pour cette belle matinée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *